• slider img robert mouangue

  • slider img fred farou

  • slider img christophe taine

  • slider img maxime d ornano

  • slider img CHRISTOPHE GAMAL

  • slider img shimed hamma

  • slider img frederic biancalani

  • slider img franck rizzetto

  • slider img pierre aristouy

  • slider img piocelle

  • slider img nourredine el ouardani

  • slider img richard morville

  • slider img sebastien roi

  • slider img bruno luzi 1

  • slider img xavier collin

  • slider img guillaume serra

  • slider img stephane auvray

  • slider img mickael boully

  • slider img sebastien demouchy

  • slider img alain mboma

  • slider img108

  • slider img107

Dernières interview

Vendredi, 01 Septembre 2017
Image
Robert MOUANGUE (N2)
«  Coach-adjoint demeure un gage de qualité  » Devenu directeur sportif de l'AS Saint Priest (National 2)...
Lundi, 27 Mars 2017
Image
Stéphane MARTOS - DH Fem.
«  Le club a compris l'intérêt de Coach-Adjoint  » Directeur sportif et entraîneur de l'équipe...
Jeudi, 02 Février 2017
Image
Clément MOEGLIN - DH Fem.
«  Coach-Adjoint nous permet  de garder tout notre historique  » Après deux saisons en tant que coach...
Mercredi, 01 Février 2017
Image
Christophe FAUVEL - Pdt CFA
«  Coach-Adjoint nous sert beaucoup  » Chef d'entreprise, patron du Médef d'Aquitaine depuis mars dernier,...
Jeudi, 29 Décembre 2016
Image
Matthias MAURER- U13
«  Coach Adjoint m'apporte rigueur et concret  » Véritable globe-trotter du coaching, Matthias Maurer a...
Vendredi, 02 Décembre 2016
Image
Abdou ADDANI - U19
«  Coach-Adjoint peut convenir à tout le monde  » Ancien joueur de très haut niveau en Algérie, Abdou...
Jeudi, 10 Novembre 2016
Image
Alexandre TAP - FootNormandie
«   Un échange de bons procédés avec Coach-Adjoint   » Cofondateur du site footnormandie.com,...
Jeudi, 13 Octobre 2016
Image
Pierre ARISTOUY - CFA
«  Je possède du concret avec Coach-Adjoint  » Entraîneur de Mont-de-Marsan depuis quatre saisons, Pierre...
Jeudi, 22 Septembre 2016
Image
Mickaël ANDEOL - DH
«   Coach-Adjoint aide tous types de techniciens   » Mickaël Andeol a vécu un été chargé et...
Jeudi, 15 Septembre 2016
Image
Sébastien PIOCELLE - PHB
Sébastien Piocelle «  En terme d'organisation, Coach, Adjoint, c'est top  » Après une riche carrière...
Mercredi, 17 Août 2016
Image
Nourre EL OUARDANI - 17 Nat.
«  Coach-Adjoint représente un appui important  pour notre quotidien  » Au Tours FC depuis quatre...
Mercredi, 10 Août 2016
Image
Richard MORVILLE - 17 nat.
«  Coach-Adjoint est carré, sérieux  » Arrivé à l'intersaison pour entraîner les U17 de l'AC Ajaccio,...
Mercredi, 13 Juillet 2016
Image
D. Zahaf & E. Montemuro
«  Coach-Adjoint a professionnalisé mon travail  » Respectivement président et entraîneur des U14 de...
CAPY Sandrine - DH

sandrine capy«  Coach-Adjoint m'a beaucoup apporté 

au niveau organisation  »

Ancienne gardien de l'équipe de France, joueuse clé de Juvisy avec qui elle remporta cinq championnats de France, Sandrine Capy a embrassé la carrière de coach une fois les crampons raccrochés. Cette utilisatrice du logiciel Coach-Adjoint a alors débuté dans son club de Juvisy avant de prendre la direction d'Etampes, club qui vient de connaître deux montées sous la direction d'une coach qui ne cesse de louer les progrès du football féminin.

 

Sandrine, le mois de juillet est synonyme de trêve dans le football. Le terrain ne vous manque pas trop durant cette période  ?

Ces moments sont importants pour tenter de s'aérer l'esprit vis à vis du ballon rond. Mais la coupure n'est qu'effective car je pense à la préparation d'avant-saison de mon équipe, aux matchs amicaux. On ne coupe jamais vraiment.

 

Vous avez une longue carrière dans le football, ponctuée par quinze sélections en équipe de France en qualité de gardienne de but et de nombreux titres acquis avec Juvisy, alors l'équipe phare du football féminin en France. Comment êtes-vous venue au football  ?

J'avais des amies qui jouaient au football. Elles m'ont demandé de venir jouer avec elles et voici comment j'ai débuté toute petite. Puis, à l'âge de 12 ans, j'ai commencé à jouer avec de adultes. J'avais attrapé le virus du football. Il ne m'a pas lâché depuis.

 

Vous avez connu l'apogée de votre carrière dans les années 90 soit avant la médiatisation du football féminin. Avez-vous quelques regrets de ne pas avoir connu ce que vivent les joueuses actuelles  ?

C'est vrai que des fois, on se dit que ça aurait été sympa de vivre ce que vivent les filles de l'équipe de France actuellement. Je suis venue trop tôt. Mais je trouve que le football féminin mérite amplement cette montée en puissance dans les médias et dans le cœur des amateurs de football. La France compte une belle équipe nationale qui suscite beaucoup d'attente. Maintenant, il ne faut pas que le soufflet retombe. Pour ma part, j'ai connu l'amateurisme. Nous travaillions à côté, avions les entraînements le soir après le boulot. Pour autant, le football a toujours guidé mes choix. Je suis ainsi parti de mon Nord natal pour venir jouer à Juvisy. Je n'avais pas beaucoup hésité à l'époque.

 

Le regard des gens sur le football féminin a-t-il beaucoup changé depuis votre époque  ?

Les spectateurs, notamment masculin, sont très surpris par le niveau technique des filles. Ils découvrent des équipes qui jouent très bien au ballon. Le fond de jeu est intéressant. A mon époque, nous devions combattre les préjugés. Les gens s'étonnaient que des filles puissent jouer au football, ça ne pouvait forcément pas être sérieux. Depuis dix ans, le football féminin a connu un bond énorme. 

 

Pourquoi avoir opté pour un poste sur le banc de touche à l'issue de votre carrière  ?

Je ne me voyais pas quitter ce milieu du football. Je ne pouvais pas passer d'un rythme de quatre entraînements par semaine, sans compter les matchs le week-end, à rien du tout. On m'a alors proposé de prendre en charge l'équipe C de Juvisy. Puis, j'ai coaché l'équipe B avant de signer voici trois saisons à Etampes. Dans ce club de garçons avec une équipe féminine, nous connaissons une belle réussite avec deux montées en trois saisons. Nous sommes actuellement en DH avec l'ambition d'accéder à la D2. Mais attention car dans le foot féminin, tout va très vite dans le sens de la descente et de la montée. Il faut mettre en place des bases solides, en  mettant l'accent sur l'école de foot et la formation.

 

Une politique qui porte ses fruits  ?

Nous avons une augmentation importante des licenciées entre 6 et 11 ans. L'an dernier, nous avions cinq filles dans cette tranche d'âge. Nous avons alors vu dix-sept nouvelles inscriptions. C'est une évolution exceptionnelle et la preuve que nous pouvons mettre en place un projet intéressant à Etampes.

 

Comment vous définissez-vous comme coach  ?

Il est nécessaire d'observer une certaine distance avec les joueuses. Je suis quelqu'un de stricte, j'aime la rigueur. Ça fait un peu râler les filles mais comme on dit une femme qui ne râle pas n'est pas une femme. La rigueur, le travail permet de progresser, j'en suis certaine.

 

En quoi le logiciel Coach-Adjoint vous a aidé dans cette entreprise  ?

Je me suis beaucoup appuyé sur Coach-Adjoint durant toute cette saison. Il a été d'une aide précieuse, il s'agit d'un logiciel très pratique. Il m'a beaucoup apporté au niveau organisation, un gain de temps énorme. J'ai eu une vision différente sur mon groupe, grâce aux stats, aux présences aux entraînements. Des fois, j'ai été surprise par les données fournies. Il m'a bien aidé au moment du bilan de la saison de mon équipe. Quoi de mieux d'autant que Coach-Adjoint est gratuit. Malgré cela, j'ai pu voir les évolutions de l'outil tout au long de la saison.

 

Corine Diacre, votre ex-coéquipière en équipe de France a été la première femme en France à s'asseoir sur un banc masculin à Clermont. Ça vous donne des idées  ?

On ne sait jamais ce que l'avenir peut nous réserver mais je suis dans l'optique de développer le football féminin. Nous avons encore du boulot. On sent que nous sommes sur la bonne voie, le respect est de plus en plus présent. Continuons sur ce chemin. 

 

Copyright Coach-Adjoint