• slider img robert mouangue

  • slider img fred farou

  • slider img christophe taine

  • slider img maxime d ornano

  • slider img CHRISTOPHE GAMAL

  • slider img shimed hamma

  • slider img frederic biancalani

  • slider img franck rizzetto

  • slider img pierre aristouy

  • slider img piocelle

  • slider img nourredine el ouardani

  • slider img richard morville

  • slider img sebastien roi

  • slider img bruno luzi 1

  • slider img xavier collin

  • slider img guillaume serra

  • slider img stephane auvray

  • slider img mickael boully

  • slider img sebastien demouchy

  • slider img alain mboma

  • slider img108

  • slider img107

Dernières interview

Vendredi, 01 Septembre 2017
Image
Robert MOUANGUE (N2)
«  Coach-adjoint demeure un gage de qualité  » Devenu directeur sportif de l'AS Saint Priest (National 2)...
Lundi, 27 Mars 2017
Image
Stéphane MARTOS - DH Fem.
«  Le club a compris l'intérêt de Coach-Adjoint  » Directeur sportif et entraîneur de l'équipe...
Jeudi, 02 Février 2017
Image
Clément MOEGLIN - DH Fem.
«  Coach-Adjoint nous permet  de garder tout notre historique  » Après deux saisons en tant que coach...
Mercredi, 01 Février 2017
Image
Christophe FAUVEL - Pdt CFA
«  Coach-Adjoint nous sert beaucoup  » Chef d'entreprise, patron du Médef d'Aquitaine depuis mars dernier,...
Jeudi, 29 Décembre 2016
Image
Matthias MAURER- U13
«  Coach Adjoint m'apporte rigueur et concret  » Véritable globe-trotter du coaching, Matthias Maurer a...
Vendredi, 02 Décembre 2016
Image
Abdou ADDANI - U19
«  Coach-Adjoint peut convenir à tout le monde  » Ancien joueur de très haut niveau en Algérie, Abdou...
Jeudi, 10 Novembre 2016
Image
Alexandre TAP - FootNormandie
«   Un échange de bons procédés avec Coach-Adjoint   » Cofondateur du site footnormandie.com,...
Jeudi, 13 Octobre 2016
Image
Pierre ARISTOUY - CFA
«  Je possède du concret avec Coach-Adjoint  » Entraîneur de Mont-de-Marsan depuis quatre saisons, Pierre...
Jeudi, 22 Septembre 2016
Image
Mickaël ANDEOL - DH
«   Coach-Adjoint aide tous types de techniciens   » Mickaël Andeol a vécu un été chargé et...
Jeudi, 15 Septembre 2016
Image
Sébastien PIOCELLE - PHB
Sébastien Piocelle «  En terme d'organisation, Coach, Adjoint, c'est top  » Après une riche carrière...
Mercredi, 17 Août 2016
Image
Nourre EL OUARDANI - 17 Nat.
«  Coach-Adjoint représente un appui important  pour notre quotidien  » Au Tours FC depuis quatre...
Mercredi, 10 Août 2016
Image
Richard MORVILLE - 17 nat.
«  Coach-Adjoint est carré, sérieux  » Arrivé à l'intersaison pour entraîner les U17 de l'AC Ajaccio,...
Mercredi, 13 Juillet 2016
Image
D. Zahaf & E. Montemuro
«  Coach-Adjoint a professionnalisé mon travail  » Respectivement président et entraîneur des U14 de...
MOUANGUÉ Robert - CFA

robert mouangue«  Ce logiciel est génial, c'est l'outil que j'attendais  »

Ancien pensionnaire du centre de formation de Monaco ou Cannes, Robert Mouangué s'est ensuite recentré vers le foot amateur. Après avoir coaché diverses équipes de la région lyonnaise, il a posé ses valises depuis cinq saisons à l'AS Saint Priest. Adjoint de Christian Schweive en CFA depuis le début de saison, Robert a choisi de compléter son bagage en fonctionnant avec le logiciel de coaching Coach-Adjoint.

Après avoir pris en charge les U19  Nationaux de l'AS Saint Priest, vous occupez depuis juillet dernier le rôle d'adjoint de l'équipe première en CFA. Comment abordez-vous cette nouvelle fonction  ?
Je me suis vraiment investi dans ce rôle. Je veux être un véritable adjoint pour l'entraîneur principal Christian Schweib. Je dois donc mettre le coach dans les meilleures conditions pour qu'il soit à 120% de ses possibilités. Je prends ainsi des notes pendant les matchs pour donner toutes les infos possibles à l'entraîneur, je le soulage aussi lors des séances d'entraînements, en faisant du spécifique, en portant le matériel, les ballons, en préparant le paquetage des joueurs. Mais mon rôle de s'arrête pas à ces considérations matérielles. Avec Christian, nous sommes beaucoup dans l'échange, il écoute mon point de vue, mes observations, même si c'est lui qui tranche en dernier ressort. Une complicité s'installe. Pour le bien du groupe, c'est primordial.

Vous prenez plaisir dans ce rôle d'adjoint. Est-ce pour être encore plus pointu au quotidien que vous avez choisi de travailler avec le logiciel Coach-Adjoint  ?
Ce logiciel est génial, c'est l'outil que j'attendais. Avec lui, je dispose d'éléments statistiques pointus, ça change de mes prises de note que je prenais jusque là sur mes petits carnets. En deux-trois clics, je rentre dans des tableaux clairs, nets, précis. On peut sortir toutes les données concernant le groupe, un joueur en très peu de temps. Tout est déjà programmé, il n'y a plus qu'à rentrer nos données et observations. C'est un réel gain de temps.

Vous avez parlé de ce fontionnement à votre entraîneur principal  ?
Oui, nous avons échangé dessus. Pour le moment, je m'appuie sur notre préparateur physique qui m'aide à remplir les données nécessaires pour le logiciel. Là, nous avons pris Coach-Adjoint en cours de saison, donc nous rattrapons le retard dans les données statistiques des joueurs. J'attends avec impatience la nouvelle saison. Nous aurons alors une année supplémentaire de maîtrise de l'outil, nous serons plus pointus. Ça nous facilitera la tâche.

Vous avez signé à Saint Priest voici cinq saisons. Un coach a-t-il besoin de stabilité  ?
Je le crois. Le temps permet aux gens d'apprendre à se connaître au sein d'un club. C'est important aussi de bien connaître les rouages d'un club. Le fait d'être là depuis longtemps aide à faire passer ses idées. On se crée aussi des amitiés plus fortes. J'ai ainsi découvert certaines personnalités au sein du club qui m'ont beaucoup apporté.

Votre club se tourne vers la formation. Une bonne politique selon vous  ?
Notre équipe première évolue en CFA. Elle s'est immiscée il y a quelques saisons en National. C'est une bonne base. Mais l'AS Saint Priest, qui est un gros club et s'appuie beaucoup sur ses anciens joueurs existe aussi au niveau des catégories jeunes. D'ailleurs toutes nos équipes de jeunes évoluent au plus haut niveau de leurs catégories. Nous sommes le seul club dans le coin dans ce cas. Ça constitue un socle solide pour le club qui sait pouvoir s'appuyer sur une belle relève. Notre formation est reconnue comme le prouve la quinzaine de jeunes qui partent chaque année de chez nous pour intégrer les structures des clubs pros. Certains reviennent ensuite vers nous pour parfaire leur formation. Je pense notamment à Nabil Fekir,  revenu dans nos rangs, avant de repartir à l'Olympique Lyonnais et qui explose cette année en Ligue 1. Nous permettons à certains jeunes de se relancer.

A ce propos, n'avez-vous aucun regret, vous qui êtes passé tout près d'une belle carrière pro  ?
J'ai été formé à l'AS Monaco au début des années 80 sous la férule de Gérard Banide au milieu de joueurs tels que Manuel Amoros, Bruno Bellone, Claude Puel, Dominique Bijotat ou Alain Couriol notamment. Puis j'ai fréquenté le centre de formation de l'AS Cannes avec Bernard Casoni. Je suis revenu chez moi dans la région lyonnaise en signant au niveau amateur. Quand je vois les carrières réalisées par mes anciens coéquipiers, les regrets existent c'est vrai. Je suis passé par des moments très difficiles. Mais on ne peut pas refaire les choses. On apprend dans l'échec. J'ai eu des regrets mais je n'ai pas sombré. J'ai toujours rebondi et ça me permet de m'épanouir aujourd'hui dans ma vie professionnelle, familiale et sportive.

Justement, comment arrivez-vous à concilier ces trois aspects  ?
Je fais partie des gens disponibles pour mon club. J'ai sacrifié ainsi un peu de ma vie familiale, je pense ainsi à deux baptêmes de mes petits enfants loupés à cause du foot. Je m'en suis voulu mais la passion s'est révélée la plus forte. Des fois c'est dur car il existe une souffrance familiale avec des journées à rallonge, des absences. Je rentre souvent chez moi à 21h30 après les entraînements. Mais ma femme me connait depuis longtemps, mon fils jouent à l'AS Saint Priest, mes filles connaissent ma passion pour le foot. Mais il est certain que tout concilier est difficile car nous, éducateurs dans le foot amateur, on doit vivre trois journées en une.

Dans ces conditions, envisageriez-vous de prendre une équipe en tant que coach numéro 1  ?
Pour le moment, je n'y pense même pas. J'ai passé le BE à la cinquantaine. Pour passer ces diplômes, j'ai sacrifié tous les congés d'une année. Je n'ai peut être pas le droit de priver encore ma famille de vacances. A Saint Priest, de toute façon, ce n'est pas ce que je vise. En étant adjoint, je peux avoir un peu de recul, observer. J'aime ce rôle de coach adjoint.

Copyright Coach Adjoint