• slider img robert mouangue

  • slider img fred farou

  • slider img christophe taine

  • slider img maxime d ornano

  • slider img CHRISTOPHE GAMAL

  • slider img shimed hamma

  • slider img frederic biancalani

  • slider img franck rizzetto

  • slider img pierre aristouy

  • slider img piocelle

  • slider img nourredine el ouardani

  • slider img richard morville

  • slider img sebastien roi

  • slider img bruno luzi 1

  • slider img xavier collin

  • slider img guillaume serra

  • slider img stephane auvray

  • slider img mickael boully

  • slider img sebastien demouchy

  • slider img alain mboma

  • slider img108

  • slider img107

Dernières interview

Vendredi, 01 Septembre 2017
Image
Robert MOUANGUE (N2)
«  Coach-adjoint demeure un gage de qualité  » Devenu directeur sportif de l'AS Saint Priest (National 2)...
Lundi, 27 Mars 2017
Image
Stéphane MARTOS - DH Fem.
«  Le club a compris l'intérêt de Coach-Adjoint  » Directeur sportif et entraîneur de l'équipe...
Jeudi, 02 Février 2017
Image
Clément MOEGLIN - DH Fem.
«  Coach-Adjoint nous permet  de garder tout notre historique  » Après deux saisons en tant que coach...
Mercredi, 01 Février 2017
Image
Christophe FAUVEL - Pdt CFA
«  Coach-Adjoint nous sert beaucoup  » Chef d'entreprise, patron du Médef d'Aquitaine depuis mars dernier,...
Jeudi, 29 Décembre 2016
Image
Matthias MAURER- U13
«  Coach Adjoint m'apporte rigueur et concret  » Véritable globe-trotter du coaching, Matthias Maurer a...
Vendredi, 02 Décembre 2016
Image
Abdou ADDANI - U19
«  Coach-Adjoint peut convenir à tout le monde  » Ancien joueur de très haut niveau en Algérie, Abdou...
Jeudi, 10 Novembre 2016
Image
Alexandre TAP - FootNormandie
«   Un échange de bons procédés avec Coach-Adjoint   » Cofondateur du site footnormandie.com,...
Jeudi, 13 Octobre 2016
Image
Pierre ARISTOUY - CFA
«  Je possède du concret avec Coach-Adjoint  » Entraîneur de Mont-de-Marsan depuis quatre saisons, Pierre...
Jeudi, 22 Septembre 2016
Image
Mickaël ANDEOL - DH
«   Coach-Adjoint aide tous types de techniciens   » Mickaël Andeol a vécu un été chargé et...
Jeudi, 15 Septembre 2016
Image
Sébastien PIOCELLE - PHB
Sébastien Piocelle «  En terme d'organisation, Coach, Adjoint, c'est top  » Après une riche carrière...
Mercredi, 17 Août 2016
Image
Nourre EL OUARDANI - 17 Nat.
«  Coach-Adjoint représente un appui important  pour notre quotidien  » Au Tours FC depuis quatre...
Mercredi, 10 Août 2016
Image
Richard MORVILLE - 17 nat.
«  Coach-Adjoint est carré, sérieux  » Arrivé à l'intersaison pour entraîner les U17 de l'AC Ajaccio,...
Mercredi, 13 Juillet 2016
Image
D. Zahaf & E. Montemuro
«  Coach-Adjoint a professionnalisé mon travail  » Respectivement président et entraîneur des U14 de...
LACHUER Yann - U19

yann lachuer«  J'adore les spécificités de Coach-Adjoint  »

L'ancien meneur de jeu de l'AJ Auxerre et du Paris SG notamment a fait des débuts tonitruants dans sa carrière d'entraîneur en faisant monter l'US Orléans de CFA en National. Aujourd'hui sur le banc des U19 DH de Saran, cet utilisateur du logiciel Coach-Adjoint espère rebondir vers une structure pro.

 

Yann, vous qui découvrez le monde amateur après une longue carrière dans le monde pro, quelles différences avez-vous noté  ?

Quand on vient comme moi du monde pro, on remarque évidemment quelques petites différences. Le monde pro possède plus de moyens humains et financiers. Le monde amateur oblige à se démultiplier. C'est à la fois surprenant et enrichissant sur le plan personnel. Cela oblige aussi à une remise en cause, nécessite un certain investissement, un autre regard, nécessite de retrouver l'ABC du métier. Il s'agit d'une autre façon de pratiquer sa passion.

 

Dans ces conditions, vous sentez-vous investi d'une mission supérieure  ?

Je dois surtout apporter mon vécu d'ancien pro, mon expérience. Je dois aussi me mettre au niveau, me dire que je n'évolue plus dans le monde pro. C'est pas toujours un exercice facile lorsque l'on est habitué à vivre dedans durant des années. Cela implique aussi que j'apporte une plus-value au club. Encore une fois, lorsque cette adaptation est actée, alors cette plongée est très enrichissante.

 

Vous coachez les U19 de Saran. Pourquoi ce choix  ?

Après la fin de mon aventure à Orléans que j'ai coaché en National après avoir fait monter le club à ce niveau, je n'ai pas retrouvé de point de chute. J'en ai profité pour obtenir mon DEPF et reprendre une équipe avec les U19 DH de Saran depuis deux ans. Je suis aussi en charge de la politique technique du club pour les catégories comprises entre 14 et 19 ans. J'amène à ces jeunes mon vécu je partage avec eux mon expérience.

 

Ils sont à l'écoute  ?

Le climat a évolué, a changé depuis mon époque. Les joueurs sont devenus consommateurs. Dès que c'est trop dur, ils ont tendance à vouloir faire autre chose. Je suis là pour essayer de les faire évoluer, les intéresser au jeu. Pour ce faire, il faut de l'humilité dans le discours tout en maintenant certaines exigences et en définissant un cadre. Il ne faut ainsi pas être trop rigide. Je suis ainsi autoritaire quand il le faut mais je peux me muer en grand frère pour ne pas me couper de mon groupe.

 

Après avoir connu de grandes émotions, des titres en tant que joueur et diriger le club phare du département, parvenez-vous a garder une certaine motivation avec ces U19  ?

Il s'agit du même métier, de la même passion. J'ai toujours le même plaisir a coacher des joueurs, qu'ils soient amateurs ou pros. Dans le monde amateur, nous retrouvons certains plaisirs. Il faut juste adapter le contenu, baisser peut être le niveau d'exigence. Mais la satisfaction est intacte de voir progresser ces jeunes. Pour moi, le coaching se résume en trois P, à savoir Performance, Plaisir et Progrès. C'est la conception du football selon moi.

 

Votre première expérience à Orléans fut marquante  ?

Elle fut surtout très positive. Le club se trouvait en CFA. Il a fallu structurer le club pour le faire monter plus haut, le rendre plus pro. L'aventure s'est arrêtée plus tôt que prévu pour des problèmes de personne plus que de compétence. J'ai le sentiment du devoir accompli avec la satisfaction d'avoir posé des fondations qui ont mené peu après le club en Ligue 2.

 

Pour retrouver un club de haut niveau, votre pedigree d'ancien joueur pro  aide-t-il  ?

Le football est un monde de réseau mais il faut aussi s'ouvrir, découvrir d'autres choses. Nous apprenons toujours de divers exercices, de formations, de stages. Le réseau peut ouvrir des portes, attirer l'oeil. Le fait d'avoir été pro apporte de la crédibilité, de la visibilité au niveau médiatique. Un nom peut ouvrir des portes mais il faut avant tout être bon sur un banc. On ne peut pas tricher avec ça.

 

Vous avez longtemps été dirigé par Guy Roux à l'AJ Auxerre. Son management vous a-t-il marqué  ?

Au delà de Guy Roux, j'ai été marqué par tous les entraîneurs que j'ai côtoyé durant ma carrière. On prend de tous, même des expériences les plus négatives. Je me suis inspiré de ce que j'ai connu au fil de ma carrière puis j'ai mis en pratique cette expérience accumulée. 

 

Pourquoi avez-vous opté pour le logiciel Coach-Adjoint  ?

Un éducateur du club me l'a fait découvrir. J'ai alors plongé dans ce logiciel gratuit et j'ai adoré sa conception. Avec peu de moyens Coach-Adjoint permet d'accumuler nombres de données intéressantes pour un coach. Que ce soit les stats au niveau performances individuelles ou collectives. C'est vraiment bien fait. Je peux ainsi voir les présences aux entraînements, le temps de jeu de mes joueurs pendant les matchs. C'est intéressant d'avoir un retour. Je suis friand de ça.

 

Vous vous servez souvent du logiciel  ?

Après chaque entraînement, après chaque match. Le logiciel permet de confirmer par les chiffres l'impression visuelle. C'est intéressant aussi pour les entretiens individuels, ça donne des arguments car les chiffres parlent.

 

Vous avez choisi de devenir ambassadeur de Coach-Adjoint. Pourquoi  ?

Car je trouve bonne la démarche et le travail des concepteurs du logiciel. Coach-Adjoint est devenu une aide précieuse. 

 

On vous sent passionné par cette deuxième carrière. Aviez-vous préparé cette reconversion  ?

Pas du tout. Durant 90% de ma carrière, je me disais que je ne serai jamais coach. Je me voyais plutôt comme directeur sportif. Puis j'ai rencontré Jean-Marc Furlan lors de mon passage à Troyes en fin de carrière. Ce fut une révélation. Il représentait vraiment ce que j'avais en moi, possédait la même philosophie que moi. J'ai alors commencé a passer mes diplômes à la fin de ma carrière. Et je ne le regrette pas, tout en espérant rebondir dans un club pro, un monde que je connais bien.

 

Copyright Coach-Adjoint