• slider img robert mouangue

  • slider img fred farou

  • slider img christophe taine

  • slider img maxime d ornano

  • slider img CHRISTOPHE GAMAL

  • slider img shimed hamma

  • slider img frederic biancalani

  • slider img franck rizzetto

  • slider img pierre aristouy

  • slider img piocelle

  • slider img nourredine el ouardani

  • slider img richard morville

  • slider img sebastien roi

  • slider img bruno luzi 1

  • slider img xavier collin

  • slider img guillaume serra

  • slider img stephane auvray

  • slider img mickael boully

  • slider img sebastien demouchy

  • slider img alain mboma

  • slider img108

  • slider img107

Dernières interview

Vendredi, 01 Septembre 2017
Image
Robert MOUANGUE (N2)
«  Coach-adjoint demeure un gage de qualité  » Devenu directeur sportif de l'AS Saint Priest (National 2)...
Lundi, 27 Mars 2017
Image
Stéphane MARTOS - DH Fem.
«  Le club a compris l'intérêt de Coach-Adjoint  » Directeur sportif et entraîneur de l'équipe...
Jeudi, 02 Février 2017
Image
Clément MOEGLIN - DH Fem.
«  Coach-Adjoint nous permet  de garder tout notre historique  » Après deux saisons en tant que coach...
Mercredi, 01 Février 2017
Image
Christophe FAUVEL - Pdt CFA
«  Coach-Adjoint nous sert beaucoup  » Chef d'entreprise, patron du Médef d'Aquitaine depuis mars dernier,...
Jeudi, 29 Décembre 2016
Image
Matthias MAURER- U13
«  Coach Adjoint m'apporte rigueur et concret  » Véritable globe-trotter du coaching, Matthias Maurer a...
Vendredi, 02 Décembre 2016
Image
Abdou ADDANI - U19
«  Coach-Adjoint peut convenir à tout le monde  » Ancien joueur de très haut niveau en Algérie, Abdou...
Jeudi, 10 Novembre 2016
Image
Alexandre TAP - FootNormandie
«   Un échange de bons procédés avec Coach-Adjoint   » Cofondateur du site footnormandie.com,...
Jeudi, 13 Octobre 2016
Image
Pierre ARISTOUY - CFA
«  Je possède du concret avec Coach-Adjoint  » Entraîneur de Mont-de-Marsan depuis quatre saisons, Pierre...
Jeudi, 22 Septembre 2016
Image
Mickaël ANDEOL - DH
«   Coach-Adjoint aide tous types de techniciens   » Mickaël Andeol a vécu un été chargé et...
Jeudi, 15 Septembre 2016
Image
Sébastien PIOCELLE - PHB
Sébastien Piocelle «  En terme d'organisation, Coach, Adjoint, c'est top  » Après une riche carrière...
Mercredi, 17 Août 2016
Image
Nourre EL OUARDANI - 17 Nat.
«  Coach-Adjoint représente un appui important  pour notre quotidien  » Au Tours FC depuis quatre...
Mercredi, 10 Août 2016
Image
Richard MORVILLE - 17 nat.
«  Coach-Adjoint est carré, sérieux  » Arrivé à l'intersaison pour entraîner les U17 de l'AC Ajaccio,...
Mercredi, 13 Juillet 2016
Image
D. Zahaf & E. Montemuro
«  Coach-Adjoint a professionnalisé mon travail  » Respectivement président et entraîneur des U14 de...
ABREU Alberto - DHR

Alberto abreuAlberto Abreu est ce que l'on nomme un homme de club, attaché à son maillot. Après une carrière de gardien de but notamment à Reims et à Cuiseaux-Louhans, il a fini sa carrière à Montmorillon. Le club, qui a connu son heure de gloire au début des années 80 avec une montée en D2, a, depuis, dégringolé les étages. Le club souhaite néanmoins retrouver un niveau acceptable avec une présence en DH ou en CFA 2. Et il compte sur Alberto Abreu, son fidèle serviteur, pour relever le défi. Un défi qui passera par de la rigueur et du travail pour le tacticien qui s'est laissé séduire par le logiciel Coach-Adjoint. Un trait d'union, selon lui, qui le rapproche de ses collègues évoluant à des niveaux supérieurs. 

 

Alberto, quel est le quotidien d'un coach de DHR ?

C'est beaucoup de travail dans un premier temps, énormément de relationnel, de coups de fil, de SMS. Voilà pour la partie football. Mais je travaille aussi comme fonctionnaire à la commune. Autant dire que les journées sont bien remplies, sans compter la préparation des entraînements et des matchs. Mais la passion nous anime, elle constitue notre moteur.

 

« S'inspirer du monde pro »

 

Vous entraînez Montmorillon, dans la Vienne, un département dépourvu de gros clubs de football. Comment attirer des joueurs dans ces conditions ?

On ne peut que constater qu'au niveau de la notre Ligue de Centre-Ouest, nous sommes assez pauvres en locomotives. Nous avons Niort qui représente le porte étendard de notre Ligue et aussi maintenant Limoges qui vient d'accéder à la CFA. Mais c'est peu. Nous sommes en manque de clubs de haut niveau et ça se ressent aussi au moment de recruter des joueurs. De plus, nous sommes dans un bassin d'emploi assez pauvre, nous sommes aussi géographiquement à l'écart de très grandes villes. Difficile dans ces conditions d'être très attractif.

 

Comment faites-vous alors ?

Nous avons des finances restreintes. La commune constitue le principal bailleur de fonds du club. Mais les dirigeants sont très rigoureux, ne font pas de folie et nous possédons donc un club sain avec de belles installations. Nous mettons en avant ces qualités pour recruter des éléments. Mais il faut savoir qu'on ne va pas s'enrichir en venant chez nous. Par contre, pour relancer une carrière, nous sommes le club idéal.

 

Le club a connu son heure de gloire aux débuts des années 80 avec une présence en Division 2. L'histoire est-elle encore présente au sein de votre entité ?

L'histoire du club est toujours bien ancrée même si nous sommes passés à autre chose. Cette histoire fait partie intégrante du club et demeure vivace dans l'esprit des gens aussi. J'en veux pour preuve la motivation de nos adversaires. Nous restons encore l'équipe à battre. On assume ce statut même si nous sommes très loin désormais de ces années là. Nous étions alors le Luzenac de l'époque à la différence qu'on ne mettait pas des bâtons dans les roues aux petits clubs à ce moment là. Le club possédait un passionné à sa tête qui était aussi sponsor du club. L'équipe est alors montée de marche en marche jusqu'à la D2. C'est une magnifique histoire.

 

L'histoire pourrait-elle recommencer dans les prochaines années pour Montmorillon ?

Non, c'est impossible. Ou alors il nous faudrait un mécène russe. La limite pour notre club serait de remonter en CFA 2. On a connu ce niveau il n'y a pas si longtemps. Mais nous avons vécu des descentes douloureuses qui ont fait mal et qui furent difficile à gérer.

 

Quelles sont les mesures prises par le club pour se restructurer ?

Nous avons des installations exemplaires, remises à neuf en 2009. Le club possède un état d'esprit fort, on essaye de préserver son histoire et son patrimoine. Nous avons des petits moyens mais notre président se montre ambitieux. L'objectif serait de remonter en DH d'ici 2-3 ans. Ce n'est pas quelque chose d'utopique. 

 

Vous sentez-vous proche du foot pro ou est-ce deux mondes différents ?

Ce n'est pas le même monde, c'est certain. J'ai un peu connu le monde pro en tant que joueur. Au dessus, les joueurs sont assistés, pensent au foot à 100%. Dans le milieu amateur, tout est différent, nous bossons à côté. A Montmorillon, nous ne possédons pas de contrats fédéraux, tous mes joueurs ont un travail. Mais nous regardons quand même de près le monde pro, avec envie, curiosité. C'est une autre façon de voir les choses. Il faut s'en inspirer aussi, être à son écoute et l'adapter à notre niveau.

 

L'utilisation d'un logiciel comme Coach-Adjoint dont se servent quatre coachs de National peut-il faire le lien entre ces deux mondes justement ?

Je le pense. J'espère ainsi qu'à terme que des ponts comme des échanges entre coachs nous rapprocherons aussi par le biais du logiciel. Ça me semble très intéressant. Je trouve aussi ce genre de support passionnant car nous avons toujours besoin d'une certaine logistique. De plus, nous gagnons un temps précieux sur notre emploi du temps chargé. Nous abandonnons le papier, ce n'est pas négligeable non plus. Personnellement, je suis à l'affût de ce genre de support de gestion de mon groupe. J'aime le côté stats, gestion d'effectif du logiciel. Coach-Adjoint représente un bel outil. 

 

Quelle serait une bonne saison pour vous ?

Si nous montions en fin de saison, nous aurions vécu une très bonne saison. Un bon exercice se matérialiserait par une présence entre la 3e et la 5e place de notre groupe. J'aimerais aussi vivre un bon parcours en Coupes. Nous avions échoué l'an dernier dans ces épreuves. Pour la coupe, il faut un groupe solide et prêt à partir à la guerre. J'espère aussi que nous ferons une meilleure entame que l'an dernier. Car ça avait plombé toute la suite de notre saison.

 

Copyright Coach-adjoint