• slider img robert mouangue

  • slider img fred farou

  • slider img christophe taine

  • slider img maxime d ornano

  • slider img CHRISTOPHE GAMAL

  • slider img shimed hamma

  • slider img frederic biancalani

  • slider img franck rizzetto

  • slider img pierre aristouy

  • slider img piocelle

  • slider img nourredine el ouardani

  • slider img richard morville

  • slider img sebastien roi

  • slider img bruno luzi 1

  • slider img xavier collin

  • slider img guillaume serra

  • slider img stephane auvray

  • slider img mickael boully

  • slider img sebastien demouchy

  • slider img alain mboma

  • slider img108

  • slider img107

Dernières interview

Vendredi, 01 Septembre 2017
Image
Robert MOUANGUE (N2)
«  Coach-adjoint demeure un gage de qualité  » Devenu directeur sportif de l'AS Saint Priest (National 2)...
Lundi, 27 Mars 2017
Image
Stéphane MARTOS - DH Fem.
«  Le club a compris l'intérêt de Coach-Adjoint  » Directeur sportif et entraîneur de l'équipe...
Jeudi, 02 Février 2017
Image
Clément MOEGLIN - DH Fem.
«  Coach-Adjoint nous permet  de garder tout notre historique  » Après deux saisons en tant que coach...
Mercredi, 01 Février 2017
Image
Christophe FAUVEL - Pdt CFA
«  Coach-Adjoint nous sert beaucoup  » Chef d'entreprise, patron du Médef d'Aquitaine depuis mars dernier,...
Jeudi, 29 Décembre 2016
Image
Matthias MAURER- U13
«  Coach Adjoint m'apporte rigueur et concret  » Véritable globe-trotter du coaching, Matthias Maurer a...
Vendredi, 02 Décembre 2016
Image
Abdou ADDANI - U19
«  Coach-Adjoint peut convenir à tout le monde  » Ancien joueur de très haut niveau en Algérie, Abdou...
Jeudi, 10 Novembre 2016
Image
Alexandre TAP - FootNormandie
«   Un échange de bons procédés avec Coach-Adjoint   » Cofondateur du site footnormandie.com,...
Jeudi, 13 Octobre 2016
Image
Pierre ARISTOUY - CFA
«  Je possède du concret avec Coach-Adjoint  » Entraîneur de Mont-de-Marsan depuis quatre saisons, Pierre...
Jeudi, 22 Septembre 2016
Image
Mickaël ANDEOL - DH
«   Coach-Adjoint aide tous types de techniciens   » Mickaël Andeol a vécu un été chargé et...
Jeudi, 15 Septembre 2016
Image
Sébastien PIOCELLE - PHB
Sébastien Piocelle «  En terme d'organisation, Coach, Adjoint, c'est top  » Après une riche carrière...
Mercredi, 17 Août 2016
Image
Nourre EL OUARDANI - 17 Nat.
«  Coach-Adjoint représente un appui important  pour notre quotidien  » Au Tours FC depuis quatre...
Mercredi, 10 Août 2016
Image
Richard MORVILLE - 17 nat.
«  Coach-Adjoint est carré, sérieux  » Arrivé à l'intersaison pour entraîner les U17 de l'AC Ajaccio,...
Mercredi, 13 Juillet 2016
Image
D. Zahaf & E. Montemuro
«  Coach-Adjoint a professionnalisé mon travail  » Respectivement président et entraîneur des U14 de...
BRICOTEAU Alexandre - Pro.1div

alexandre bricoteau«  Coach-Adjoint est devenu un réflexe pour gérer mon groupe de cinquante joueurs  »

Ancien espoir du football, Alexandre Bricoteau a finalement privilégié la vie de famille à une aléatoire carrière dans le ballon rond. Après un beau parcours dans le milieu amateur de son département de l'Aisne, c'est tout naturellement que cet adepte du logiciel Coach-Adjoint s'est tourné vers le coaching à Venizel, en Promotion de Première division de District.

 

Alexandre, la saison touche à sa fin. Comment qualifieriez-vous celle de votre équipe de Venizel  ?

Elle est belle puisque nous occupons la première place de notre poule en Promotion de Première division de District. Nous devrions évoluer en 1ère Division dès l'an prochain. Le club avait déjà connu ce niveau mais attendait depuis quelques temps d'y revenir. J'étais venu au club pour ce challenge car il a envie de retrouver son lustre d'antan. J'ai pris du plaisir cette saison avec une structure qui a tous les atouts pour faire progresser les joueurs.

 

Vous avez parlé de beau challenge. Est-ce un aspect important pour vous à l'heure de choisir un club  ?

J'avoue rechercher avant tout des challenges intéressants, avoir un beau projet entre les mains. C'est important d'avoir un beau challenge a relever pour un coach. D'ailleurs, je pense aussi que les joueurs ont aussi cette attente. A Venizel, le club m'a demandé de les rejoindre pour que le groupe écoute un discours différent. Les joueurs ont adhéré au mien. Ils sont aussi demandeurs d'un discours différents venant d'une personne nouvelle.

 

Votre passé dans le football crédibilise aussi votre discours  ?

J'ai démarré dans le ballon rond dès l'âge de dix ans, chez moi à Soissons. Puis j'ai rejoint le gros club de l'Aisne de l'époque à savoir l'Olympique Saint Quentin, qui évolue aujourd'hui en CFA 2 mais qui se trouvait en D2 au début des années 90. J'étais junior mais je m'entraînais de temps à autre avec le groupe pro. Dans le même temps, j'occupais le poste d'attaquant dans les sélections régionales. J'étais sur le bon chemin, j'ai passé des essais dans certains clubs mais j'ai privilégié la vie de famille. J'ai alors évolué en DH à Soissons avant de me destiner à une fonction d'entraîneur.

 

C'était la suite logique de votre parcours  ?

C'est venu logiquement. La première année où j'ai exercé les fonctions de coach, je jouais encore. Mais entraîneur-joueur, ce n'est pas évident. J'ai alors arrêté le coaching avant de reprendre en Excellence à Vic/Aisne. J'ai ensuite stoppé une année mais je me suis aperçu que le football me manquait. J'ai alors rechaussé les crampons avant de m'investir totalement sur un banc de touche. Mais c'est vrai que le coaching a toujours été dans un coin de ma tête.

 

La mentalité des joueurs a-t-elle changé depuis deux décennies  ?

Elle a changé, il existe même un écart de mentalité.  La principale différence concerne la volonté des joueurs. Aujourd'hui, je m'aperçois que les joueurs tentent de chercher des excuses à la moindre difficulté, on n' essaye jamais d'analyser une situation pour trouver une solution. On se sauve dès qu'un obstacle survient. Avant le coach était considéré comme un élément à écouter, une sorte de guide. Ce n'est plus nécessairement le cas désormais.

 

Que reprochez-vous le plus aux joueurs  ?

Bien souvent, de ne pas se remettre en cause. Je suis quelqu'un qui idéalise le football et j'aimerais inculquer ces valeurs. J'ai toujours baigné dans le football et je veux transmettre les notions de respect, d'exigence.

 

Ne pas faire copain-copain avec vos joueurs est-il primordial  ?

Il faut toujours mettre une barrière même si on peut être proche du groupe. Si on se laisse aller aux compliments, si on sort avec les joueurs, alors au bout de quelques semaines, on ne maîtrise plus rien, on n'est plus crédible. Un coach doit rester crédible avec une certaine autorité. Surtout que je gère les trois équipes du club, ce qui représente cinquante joueurs. Il ne faut surtout pas se laisser dépasser par son groupe.

 

Le logiciel Coach-Adjoint vous aide-t-il dans votre tâche  ?

Il s'agit d'un excellent support pour gérer une saison complète. Tout devient plus facile avec le logiciel. Je rentre toutes les données de mon groupe sur Coach-Adjoint. C'est un outil de travail indispensable, qui est même devenu un réflexe. Il fait partie de mon travail. On a l'essentiel sur le logiciel, il est simple, facile d'utilisation. Il est beaucoup plus pratique que mes classeurs. Et puis, il permet de justifier mes choix. J'aime les fonctions de Coach-Adjoint.

 

Quelles sont vos ambitions sur un banc  ?

J'ai 42 ans, j'en suis au début de mon parcours sur un banc de touche. Cette année, je vais continuer a passer mes diplômes. J'aimerais déjà entraîner dans les championnats de Ligue. Normalement avec mon club, je vais découvrir le niveau Excellence l'an prochain. Il s'agit d'une première étape. Après, si mes compétences me le permettent, pourquoi pas aller voir un petit peu plus haut.

 

L'Aisne est dépourvue de clubs de haut niveau. Pourquoi ce tableau  ?

Des trois départements picards, nous sommes un peu à la traîne. Le chômage est assez important dans le département. Il est alors difficile de trouver des sponsors, des gens prêts à investir dans le football. Nous manquons de moyens financiers ce qui fait que beaucoup de clubs ont du mal à se projeter dans la durée. Dommage car il nous manque une locomotive.

 

Copyright Coach-Adjoint